Les écocentres de la Régie : ouverture prévue le 22 avril 2017

La Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains assure la gestion de deux écocentres situés sur son territoire. Ceux-ci sont en opération depuis l’automne 1994 et leur achalandage a connu une progression au fil des années.

Les écocentres de la Régie sont situés au :

  • 1880, rue Brouillette, dans le quartier Saint-Joseph à Saint-Hyacinthe
  • 68, rue Noël-Lecomte, dans le parc industriel à Acton Vale

À moins d’une situation exceptionnelle, les écocentres sont ouverts tous les samedis et les dimanches de 8h30 à 16h30 et ce, de la mi-avril jusqu’à la fin du mois de novembre de chaque année, à moins que les conditions climatiques ne viennent restreindre la période d’opération. De plus, l’écocentre de Saint-Hyacinthe ouvrira également ses portes les vendredis de 8h30 à 16h30 dès le 28 avril 2017.

Les écocentres sont accessibles gratuitement, sur preuve de résidence, aux citoyens des 25 municipalités membres de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains.

Considérant l’achalandage sans cesse croissant et afin de réduire le temps d’attente pour les utilisateurs, la Régie a adopté une politique de fonctionnement précisant des règles qui doivent être respectées par tous les utilisateurs pour permettre l’accès aux sites et favoriser une circulation plus fluide. Ces deux documents sont reproduits intégralement sur le présent site Internet et il est fortement recommandé aux utilisateurs d’en prendre connaissance avant de se présenter à l’un ou l’autre des deux écocentres. En voici un bref résumé :

  • Les écocentres ont été conçus pour recevoir les résidus domestiques des citoyens qui souhaitent se départir occasionnellement de volumes restreints de telles matières. Aucun résidu commercial, industriel ou institutionnel n’est accepté.
  • Afin de maintenir le budget d’opération des écocentres à un niveau acceptable, il est recommandé aux utilisateurs de défaire, à l’aide d’une masse ou autrement, les résidus volumineux qui peuvent l’être (bureau, bibliothèque, table, etc.) avant de se présenter au site.
  • De plus, et afin de favoriser une circulation plus fluide sur les lieux des écocentres, il est également recommandé d’effectuer un tri préliminaire des matières avant de se présenter au site et de se faire assister par des parents ou amis pour procéder plus rapidement au déchargement des matières.
  • Le personnel de la Régie n’est pas autorisé à procéder au déchargement des véhicules. La tâche de celui-ci consiste à assurer l’accueil des utilisateurs, la circulation sur les lieux, la supervision du déchargement, la conformité du tri effectué par les citoyens sur le site et le remplacement des conteneurs lorsqu’ils sont pleins.
  • Sur le site, les utilisateurs doivent trier les matières apportées et les déposer dans les conteneurs appropriés, tel qu’indiqué par le personnel de la Régie. Ces matières sont acheminées à différents endroits où elles seront recyclées ou éliminées de manières conformes aux lois et règlements en vigueur.
  • Il est strictement interdit de reprendre des matières dans les différents conteneurs ou sur le site. Aucun résidu ne doit être laissé, sur le site ou aux abords de celui-ci, en dehors des heures d’ouverture sous peine de poursuite judiciaire.
  • Il est également interdit de prendre ou d’échanger des matières sur le site ou sur ses voies d’accès.

 

Déroulement d’une visite à l’écocentre

  1. Lors de leur arrivée à l’écocentre, les préposés accueillent les usagers et procèdent à leur identification afin de s’assurer qu’ils proviennent d’une municipalité membre. Ils vérifient également que le chargement est conforme aux normes, tant par la dimension de la remorque ou du véhicule que par la quantité et le type de matières apportées.
  2. Par la suite, les préposés indiquent aux usagers dans quels conteneurs déposer les diverses matières qui doivent obligatoirement être triées à la source par les utilisateurs et être déposées dans les bons conteneurs.
  3. Finalement, les matières recueillies sont acheminées vers les filières de recyclage ou d’élimination choisies par la Régie, selon le type de matières et les alternatives disponibles.